De père en fils

Jérémy Hauquier

Il était l’un des favoris de l’Enduropale 2021, à seulement 20 ans, avant que l’évènement ne soit annulé pour les raisons que l’on sait. Surdoué de la motocross, premier pilote à faire l’intégralité du Championnat de France des Sables à 17 ans, Jérémy Hauquier qui a « commencé avec des roulettes » se consacre désormais à 100% à sa discipline et affiche ses ambitions… portées par les conseils et l’expérience de son père, David Hauquier, ancien vainqueur et actuel directeur de l’Enduropale.

Le contenu de cet article est réservé aux abonnés. Pour vous connecter ou vous inscrire.

«


S’il y a une course à gagner c’est l’Enduropale ! C’est la plus grande course du monde et les pilotes ne vivent que grâce au Touquet ! Si tu ne gagnes que Le Touquet, ta saison est réussie, c’est l’objectif de tous les pilotes et des sponsors. »

«


Les pilotes se préparent, ils font ça pour le plaisir mais s’entraînent physiquement et sur la moto, je pense que c’est mieux… c’est une expérience, mais tu sais en y allant que tu vas en chier ! Après le plus important, c’est de participer et de se faire plaisir. »